Rencontre avec Guree, chamane de Mongolie

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, cette conférence est malheureusement reportée à une date ultérieure

Chamane depuis 19 ans, Guree a été le disciple d’un des derniers maîtres chamanes bouriates qui n’ont pas été coupés de leur tradition ancestrale. Il a la faculté de « voir », de recevoir l’information de l’âme, et des guides, afin d’apporter un éclairage, une guidance, ou une solution.

Voici un extrait de son témoignage, à lire en intégralité sur le site de Plumes de l’aigle, l’association qui organise les conférences à Montpellier, ainsi que des séjours en Mongolie.

En 1999, j’ai été appelé par ma mère qui venait de tomber gravement malade. Je me trouvais à son chevet : « Tu es et tu seras la personne qui aidera les gens souffrants. J’ai essayé de t’épargner ce destin autant que je pouvais. Mon départ de ce monde approche. Quarante-neuf jours après mon décès, tu dois aller voir le vieux chaman Tseren. C’est lui qui te guidera vers ton chemin du futur ! » Ses derniers mots, les quarante dernières minutes de sa vie, résonnèrent comme un ordre pour le fils que j’étais ! En ravalant mes larmes, je pris le chemin pour rencontrer ce Tseren. 

Lors de cette soirée il nous expliquera entre autres, la nécessité d’être mieux informé sur la connexion avec les esprits et le monde invisible, ainsi que les risques que l’on prend en les appelant sans protocole ni protection.

Guree ne parle ni français ni anglais : sa guide et interprète Nara, fine connaisseuse de la tradition chamanique, assure une traduction de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *